Le Blog de Nemo

Comme les journées sont longues

Il y a tellement de choses sur le chemin, à commencer par ma propre psychée, toujours aussi peu arrangeante. L'exercice de l'écriture régulière est encore et toujours un sujet, et donc la première chose dont j'ai envie de parler à chaque fois que je recommence à écrire. Ce n'est pas une angoisse de la page blanche, pas un "writer's block". C'est la rétention, la friction, tout ce qu'il y a de dur dans l'écriture que se rappelle à moi. Tu as posé la plume ? Voilà ton tarif. Une fois réglé, on pourra peut être remettre le couvert. Nul masochisme dans le fait que j'y revienne toujours. C'est en accord avec mes besoins de création et d'expression.

Si ce blog est public, c'est essentiellement pour me tenir responsable. Responsable d'un rythme, d'une certaine ligne d'écriture, d'une présence un peu vague sur l'internet mondial. J'y parle de ma vie sans trop en dire, on joue le jeu de l'obfuscation, ça me va très bien. Peut être y-a-t'il une forme de paresse dans l'absence de ligne directrice, d'intention éditoriale. J'ai l'espoir qu'à la place on puisse y trouver de moi, des morceaux de ma personne un peu bruts.

Le NaNoWriMo approche, et avec lui son lot de petites angoisses. C'est un challenge (50.000 mots en un mois, pas un petit) que j'avais choisi de ne plus relever, mais le besoin d'écrire est de plus en plus pressant, et le besoin de régularité aussi. Alors je travaille à remettre en état le cadre nécessaire à l'exécution. Je me lève tous les jours à 8h, réduit peu à peu ma consommation de réseaux sociaux. Je tente de me mettre dans le mindset du créateur, du producteur, du type qui arrive à sortir des trucs de sa tête.

C'est une de mes plus grandes problématiques : je suis beaucoup trop dans ma tête. L'introspection est une activité bénéfique, je ne prétend pas le contraire. Mais elle doit s'inscrire dans une démarche équilibré de contemplation, puis de communication. Sans quoi le risque est de trouver des débordements, des intentions qui deviennent des pensées parasites, etc. Je me suis bien trop battu avec mes propres pensées ces derniers temps pour ne pas le prendre en considération. Il est temps d'au moins tenter quelque chose à ce propos.

Le NaNoWriMo 2023 sera donc le théâtre de mon renouveau, il faut que j'écrive quelque chose de différent, de plus en accord avec mon cheminement, avec mes pensées actuelles.